Publications > Logiguide CGL > Développer ses fournisseurs, une option à considérer (Volume 7 / Numéro 4)

Newsletter Logistique, Transport et Supply Chain
  Pour suivre la publication de nouveaux articles / ressources, inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter FAQ Logistique

Article extrait des Logiguides de GROUPE GCL, cabinet de conseil en logistique.

CGL

Avec la part élevée des revenus consacrés aux achats, le commerce international florissant et la croissance phénoménale de l’impartition, l’impact des fournisseurs sur le succès du donneur d’ordres n’a jamais été aussi grand.

Les attentes du donneur d’ordres envers ses fournisseurs sont donc de plus en plus élevées, si bien que lorsqu’un fournisseur ne performe pas, le donneur d’ordres peut chercher à le remplacer ou à rapatrier l’activité à l’interne. Une troisième option devrait également être envisagée : mettre en place un programme de développement des fournisseurs.

Les fournisseurs étant aujourd’hui considérés comme des partenaires, voire comme une extension du donneur d’ordres, il est crucial que ces derniers performent et développent leurs capacités. Les initiatives de développement des fournisseurs s’inscrivent pleinement dans le déploiement d’une chaîne d’approvisionnement intégrée, permettant ainsi à cette dernière d’être davantage concurrentielle.

Dans les lignes qui suivent, nous définirons d’abord en quoi consistent les programmes de développement des fournisseurs, nous examinerons ensuite les grandes étapes d’implantation, et enfin nous nous pencherons sur les conditions gagnantes.

Définition et origines

Le développement des fournisseurs réfère à toute activité mise de l’avant par le donneur d’ordres (ou plus précisément par le service approvisionnement) visant à améliorer la performance et/ou les capacités des fournisseurs, de sorte à rencontrer les besoins d’approvisionnement du donneur d’ordres à court et/ou à long terme. Lorsque les efforts sont plus systématiques et concernent la création et le maintien d’un réseau de fournisseurs compétents, on parle alors de programme de développement des fournisseurs.

Une variété d’activités peut être mise en place pour favoriser le développement des fournisseurs, comme par exemple l’audit des opérations, le processus de rétroaction, la certification, la formation, l’investissement dans des projets d’amélioration et des mesures incitatives (remise de prix d’excellence, statut de fournisseur privilégié, augmentation du volume d’affaires, etc.).

Les premières initiatives de développement des fournisseurs ont vu le jour dans des grandes entreprises du domaine manufacturier, plus particulièrement des industries automobile et aéronautique. Certaines études réalisées au cours des dernières années laissent croire que les initiatives de développement des fournisseurs s’étendent graduellement aux PME et même aux entreprises de services.



Étapes d’implantation à suivre

Il est indéniable que les entreprises accordent aujourd’hui une très grande importance à la performance de leurs fournisseurs. Une étude réalisée par Aberdeen Group en 2004 révélait que chez 60 % des entreprises répondantes, la connexion, la collaboration et le suivi avec les fournisseurs faisait partie de leurs cinq priorités au niveau de la gestion de la chaîne d’approvisionnement. Malheureusement, les gestionnaires d’approvisionnement font souvent face à des difficultés dans la concrétisation de leurs idées, ce qui nous amène à porter notre attention sur les grandes étapes de planification et d’implantation des programmes de développement des fournisseurs.

Ces étapes sont :
1. Déterminer les besoins : Sur quels produits et fournisseurs allons-nous concentrer nos efforts? De façon générale, les produits favorisés auront les caractéristiques suivantes : Haut volume, grande valeur, risque élevé et/ou opportunités intéressantes. Quant aux fournisseurs, ceux démontrant une performance moyenne avec un bon potentiel de développement seront privilégiés;
2. Obtenir un consensus à l’interne et mettre sur pied une bonne équipe;
3. Rencontrer la haute direction chez les fournisseurs afin de définir l’enlignement stratégique, les opportunités et afin de renforcir la relation;
4. Identifier les projets, puis définir les détails de chacun (objectifs, indicateurs de performance, échéanciers, budgets, etc.);
5. Gestion du changement, suivi des projets et du progrès des fournisseurs et réalignement lorsque nécessaire : Rencontres régulières entre les deux parties et échange des résultats.


Réunir les conditions gagnantes

Comme dans tout projet d’amélioration ou changement organisationnel, un certain nombre de conditions doivent être réunies pour favoriser le succès des programmes de développement des fournisseurs. De tels programmes étant aujourd’hui largement répandus, nombreux sont les écrits décrivant les difficultés et les conditions gagnantes liées au développement des fournisseurs. Voici quelques-unes de ces conditions gagnantes :
• Avoir des attentes réalistes;
• Assurer l’engagement et la proactivité de la part des deux parties (elles doivent y croire et s’y investir);
• Établir une confiance mutuelle et des moyens de communication;
• Dévouer des ressources humaines et techniques;
• Sélectionner des projets bénéfiques pour les deux parties (démarche gagnante-gagnante);
• Adresser d’abord des problèmes faciles à régler afin de créer un momentum (petites victoires);
• Lier la relation d’affaires (valeur et conditions des contrats) à l’amélioration de la performance;
• Établir un système de rétroaction comprenant des outils et des mesures précises et cohérentes (ex : calcul du coût total d’acquisition, calcul des économies pour chaque partie découlant des efforts de développement);
Voir à l’amélioration continue de toutes les sphères d’activités et de la relation d’affaires.


Conclusion

Les donneurs d’ordres attendent de leurs fournisseurs une performance élevée, et ce, autant au niveau des coûts, de la flexibilité, des délais et de la qualité. Afin d’assurer un tel niveau de performance, plusieurs entreprises se tournent vers la mise en place de programmes de développement des fournisseurs. Les efforts à ce niveau semblent porter fruit : Près de 20 % des entreprises ayant participé à l’étude réalisée par Aberdeen Group en 2004 avaient réussi à réduire leurs délais d’approvisionnement, à augmenter le taux de commandes parfaites de la part de leurs fournisseurs et à diminuer le coût de gestion des transactions d’au moins 20 % par diverses initiatives.

Les programmes de développement des fournisseurs ne constituent cependant pas une panacée et leur mise en place se fait rarement sans heurts. Les gestionnaires d’approvisionnement se doivent de réunir plusieurs conditions gagnantes.


Christine Ouellette, B.A.A., M.Sc.
Conseillère, Groupe GCL
www.gclgroup.com


Groupe GCL Europe, Conseil logistique

13 avenue René Boylesve
75016 Paris
Internet : www.gclgroup.com

Contactez notre équipe