Publications > Logiguide CGL > L’écart se creuse (Volume 2 / Numéro 4)

Newsletter Logistique, Transport et Supply Chain
  Pour suivre la publication de nouveaux articles / ressources, inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter FAQ Logistique

Article extrait des Logiguides de GROUPE GCL, cabinet de conseil en logistique.

CGL

Toute personne assistant à des conférences telles que le CLM, WERC ou Logicon ou lisant des revues spécialisées ne peut faire autrement que constater l’écart grandissant entre les adeptes et les absents de la chaîne d’approvisionnement sur le marché global. Les différences à ce sujet peuvent parfois faire peur.

À titre de conseillers en logistique, nous sommes exposés à de nombreuses pratiques et ne pouvons que conclure à cet écart. Les entreprises les plus performantes cherchent continuellement de nouvelles façons de faire affaires et d’intégrer leurs chaînes d’approvisionnement, pendant que la majorité des entreprises se battent sans cesse pour conserver un niveau moyen. Nous présentons ci-dessous trois grandes raisons de cet écart telles qu’expliquées par M. LaLonde, professeur honorifique en Logistique à l’Université d’Ohio dans un article paru récemment.



Gestion de la technologie

Les technologies de l’information jouent un rôle sans cesse croissant dans tous les aspects relationnels des entreprises d’aujourd’hui. Tout le monde s’entend pour dire que ce phénomène sera l’un des fils conducteurs de la prochaine décennie. Nous avons tous entendu parler d’entreprises échouant la mise en place de nouveaux systèmes d’information ou perdant carrément de vue leurs objectifs et devant réorienter rapidement leurs processus pour ne pas perdre la course au marché. La gestion des changements et l’intégration des technologies d’information sont des facteurs clés expliquant l’écart grandissant. Dans bien des cas, certains systèmes deviennent tout simplement des pré-requis pour développer des relations d’affaires avec les leaders.



Processus de gestion des changements

Déjà fort complexe au sein d’une entreprise, la gestion du changement doit être accomplie avec l’aide de vos partenaires de la chaîne d’approvisionnement. Orchestrer de tels changements est d’autant plus complexe que le nombre de partenaires augmente. Pour certaines entreprises, c’est cependant un pré-requis à l’atteinte d’un niveau de performance de classe mondiale. Une mauvaise gestion, voir même un échec, amènerait de mauvaises performances et le déclassement de l’entreprise par ses compétiteurs.


Le folklore

Malgré le fait que le passé et la culture d’une entreprise peuvent être un atout de grande valeur, il pourrait s’en avérer autrement dans la course au marché actuel. Plusieurs individus se demandent comment les entreprises nouvellement créées se classent parmi les meilleurs : tout simplement parce qu’elles ne portent pas le poids du passé et établissent les règles du jeu au fur et à mesure.

Alors que la plupart des entreprises ont toujours eu une structure pyramidale dans laquelle l’information chemine de manière verticale, l’entreprise d’aujourd’hui, reflétée par les besoins du consommateur, doit être gérée horizontalement. Des initiatives telles que les chaînes de valeurs, d’approvisionnement et autres procédés de ré-ingénierie, toutes concentrées sur le consommateur, renforcent ce besoin. Trop souvent, les entreprises conservatrices échouent dans la mise en place de ce nouveau mode organisationnel puisque la structure de base reste à la verticale.


Les technologies de l’information : la bouée de secours

Nous pouvons peut-être semblé alarmiste; tout n’est cependant pas joué et les entreprises ayant tendance à perdre du terrain, pourraient en revanche, adhérer aux technologies de l’information et devancer leurs compétiteurs. Dans ce domaine, des changements technologiques sont évidemment opérés à une vitesse vertigineuse et les meilleurs systèmes actuellement disponibles seront vite périmés. Tous sont d’accord pour dire que le meilleur est à venir puisque le mouvement ne fera que prendre de l’ampleur.

Les chefs d’entreprises d’aujourd’hui doivent trouver une façon d’utiliser cette technologie pour devenir « le » producteur le plus rentable qui consistera à remplacer la main-d’oeuvre surpayée par des systèmes moins coûteux leur permettant d’obtenir des résultats équivalents, sinon un meilleur rendement dans certaines aires. De tels systèmes contribueront à contrôler le processus de la chaîne d’approvisionnement et éliminer les effets chaotiques résultant de ces opérations.

Une gestion couronnée de succès, mêlée à une bonne performance des chaînes d’approvisionnement globales sera le futur mot d’ordre en affaires. Tout directeur de chaînes d’approvisionnement doit comprendre ces faits immuables. Le monde des affaires devient plus global et l’explosion fulgurante du commerce électronique ne nous permettra pas de rattraper le temps perdu.


Groupe GCL Europe, Conseil logistique

13 avenue René Boylesve
75016 Paris
Internet : www.gclgroup.com

Contactez notre équipe