Les Dossiers Thématiques > Transport > Optimisation du transport :outils et bonnes pratiques

Dossier sur l'optimisation du transport

Frédéric LEGRAS, Directeur du Portail FAQ Logistique

Vaste sujet que celui de l'optimisation du transport. Généralement considéré par les chargeurs comme un mal nécessaire pour acheminer les produits jusqu'à leurs clients ou aux consommateurs finaux, il ne doit plus constituer le maillon faible du processus de vente.

Bien au contraire, il fait désormais partie intégrante de la qualité de service offerte dans le cadre d’une prestation. Plusieurs intervenants de ce nouveau dossier thématique le soulignent d’ailleurs, cette qualité de service peut également représenter un effet bénéfique dans la performance économique des sociétés. Par exemple par la diminution des échecs de distribution dus à l'absence du destinataire au moment de la livraison.

Pour optimiser ses opérations, le marché des solutions informatiques propose pléthore d'outils. Nos contributeurs vous en présentent certains en insistant à la fois sur les bénéfices que l'on peut attendre de leur utilisation mais également sur les facteurs clefs de succès à respecter pour favoriser la réussite de la mise en place de tels équipements. Ils insistent en particulier sur l’importance de bien définir quels sont les objectifs de la société avant de lancer sa recherche (pré-facturer, contrôler les factures, optimiser ses tournées, etc.).

Enfin, du côté des bonnes pratiques, l'importance d'une mutualisation basée sur des principes de transparence et d'acceptation des règles du jeu est également soulignée. C’est d’ailleurs dans un même souci de clarté que l’application de SLA est fortement préconisée.

Bonne lecture !
Frédéric LEGRAS
Directeur FAQ Logistique


La parole aux experts ! 


Florian CIMETIERE, Directeur Marketing & Communication d’ITinSell‘‘ Le transport ne doit pas constituer le maillon faible d’une enseigne e-commerce ! ’’

Florian CIMETIERE, Directeur Marketing & Communication d’ITinSell, souligne la nécessaire prise en compte du critère de simplification des opérations au moment de la sélection d’une solution informatique de gestion du transport. Il insiste également sur l’importance d'instaurer une relation entre donneurs d'ordres et transporteurs basée sur l'application de SLA.

Patrick CHAUVEL, Directeur Commercial chez GEOCONCEPT‘‘ Dans le transport, la qualité de service rendu au client final est source de productivité pour l’entreprise’’

Patrick CHAUVEL, Directeur Commercial chez GEOCONCEPT, explique comment une entreprise, en informant précisément les clients des créneaux de livraison de leurs commandes, peut substantiellement améliorer la productivité de ses propres opérations transport.

Henri BERINGER, Directeur Général de Quintiq France‘‘ Une collaboration transport ouverte permet d’éviter les phénomènes de rigidité et de marge de sécurité qui s’additionnent’’

Henri BERINGER, Directeur Général de Quintiq France, explique que les chargeurs doivent prendre conscience de l’impact de leurs décisions sur l'efficacité de leurs transporteurs. Il préconise ainsi la mise en place d’une collaboration transport ouverte dans le but de se prémunir contre tout risque de rigidité et d’empilement de marges de sécurité.

Hervé FOURCADE, Directeur commercial de LPR‘‘ La mutualisation du transport nous permet de proposer à nos clients une flexibilité et une qualité de service performantes ’’

Hervé FOURCADE, Directeur commercial et Philippe THERAGE, Directeur des opérations de LPR, reviennent sur l’importance de la gestion des opérations de transport sur la qualité de service du prestataire. Ils insistent en particulier sur la nécessaire coordination entre gestionnaires d’exploitation LPR et approvisionneurs des usines clientes. Ils expliquent enfin pourquoi leur société favorise généralement des transporteurs locaux familiarisés aux spécificités terrain.

 

Jérôme BOUR, Directeur Général de DDS Logistics‘‘ La mutualisation du transport n’a de sens que si l’organisation de chacun des participants est claire et qu’elle est coordonnée efficacement par un pilote ’’

Jérôme BOUR, Directeur de DDS Logistics présente les principaux effets financiers et productivité que permet la mise en place d’un TMS. Il évoque ensuite les grandes règles à respecter pour une mutualisation efficace des flux de transport. Il précise à cet effet qu’un niveau de maturité suffisant à l’intérieur de sa propre entreprise constitue un prérequis pour qu’une telle organisation puisse fonctionner. Il s’agit en particulier d’accepter les arbitrages entre entités que le pilote devra effectuer.

Bruno LACOSTE, Responsable Commercial d'a-SIS‘‘ On ne se lance pas dans une démarche TMS pour se faire plaisir, il convient avant tout de définir des objectifs financiers ’’

Bruno LACOSTE (Responsable Commercial) et Philippe MARQUES (Responsable Activité SCE) chez a-SIS, précisent la démarche qu’il convient d’adopter pour s’assurer de la réussite d’un projet TMS. Face au grand nombre de solutions différentes regroupées sous la même terminologie la société utilisatrice doit en particulier définir clairement les objectifs de sa recherche et s’assurer d’identifier clairement les fonctionnalités qui lui permettront de les atteindre.

Mejdha ZAOUALI, Country Manager France d’ATI‘‘ MAXIMATE permet d’optimiser les taux de chargement de 25 à 50% ’’

Mejdha ZAOUALI, Country Manager France d’ATI, présente le système MAXIMATE développé par sa société. Elle explique comment celui-ci maximise les taux de chargements des camions en permettant de gerber des palettes qui ne le sont pas habituellement.

Fabrice MAQUIGNON, Managing Director Wolters Kluwer Transport Services‘‘ Une nouvelle légitimité pour la solution TMS en mode SaaS, au delà de la réduction des coûts, la satisfaction clients ! ’’

Fabrice MAQUIGNON, Managing Director Wolters Kluwer Transport Services revient sur la nouvelle légitimité des TMS en mode SaaS.




Contactez notre équipe