Publications > Logiguide CGL > Automatiser sa plateforme logistique (Volume 9 / Numéro 5)

Newsletter Logistique, Transport et Supply Chain
  Pour suivre la publication de nouveaux articles / ressources, inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter FAQ Logistique

Article extrait des Logiguides de GROUPE GCL, cabinet de conseil en logistique.

CGL

Introduction

L’automatisation d’une plateforme logistique est un projet stratégique qui comporte des enjeux importants. Les choix technologiques ne sont qu’un des aspects d’une démarche qui peut bousculer les processus métier et l’organisation de l’entreprise.

Alors, doit-on automatiser ou non?


Qu’est-ce que l’automatisation?

La notion d’automatisation logistique se compose de quatre éléments :
• Des équipements fixes : des systèmes automatiques de stockage comme des transtockeurs, des convoyeurs automatiques et des systèmes de tri;
• De la technologie mobile : de la radio fréquence pour la transmission des instructions sur des terminaux mobiles pour guider les caristes dans l’entrepôt;
• Des applicatifs : des automates et des logiciels qui contrôlent les mouvements et les interfaces entre les différents équipements, le rangement et la préparation des commandes;
• Une organisation logistique adaptée : un personnel formé aux nouvelles technologies qui a adopté les équipements retenus et qui a été accompagné dans la mise en place de nouveaux processus.

Pourquoi choisir l’automatisation : le pour et le contre

Plusieurs éléments invitent à l’automatisation :
• La nécessité de trouver un moyen pour traiter le coût de la main-d’oeuvre, contrer la difficulté d’embauche ou réduire la pénibilité du travail;
• Le souhait de répondre à des contraintes d’espace;
• L’accélération des flux logistiques et la pression croissante des impératifs de qualité;
• La recherche de qualité, de taux de service et la diminution des erreurs.

D’autres éléments appellent à la prudence :
Dans l’évolution constante des marchés, une entreprise doit demeurer flexible et réagir très rapidement en ce qui concerne ses opérations. Or, un système automatisé peut être difficile à modifier.
Un projet d’automatisation représente un coût important. Le retour sur investissement peut s’avérer difficile à démontrer à la direction des finances.
La complexité des systèmes automatisés rend leur maintenance délicate. Elle force l’entreprise à concevoir des scénarios d’escalade élaborés pour maintenir ses capacités opérationnelles en cas de panne.

Tous ces investissements et ces coûts induits peuvent rapidement faire dévier l’idée d’externaliser la logistique, forçant ainsi une entreprise à revoir complètement sa stratégie.



Les préalables et les étapes à tout projet d’automatisation

Dans un projet d’automatisation, les attentes sont à la hauteur des investissements consentis. De plus, l’automatisation peut concerner toutes les opérations ou une partie. C’est pourquoi une phase d’analyse des besoins est essentielle et doit être conduite avec précision en suivant une méthodologie éprouvée. Cette phase permettra d’effectuer un diagnostic approfondi des opérations, étayé par une analyse des coûts opérationnels.

En d’autres termes, il s’agit de réaliser :
• La cartographie et la description des processus logistiques;
• L’analyse et le diagnostic des espaces utilisés;
• L’analyse des procédures de travail actuelles et de la productivité;
• Le niveau et l’adéquation des systèmes d’information en place.

Cependant, savoir automatiser, c’est aussi prévoir le futur, et donc détailler :
• Les perspectives en terme de croissance et de stratégie;
• Le niveau de rentabilité exigé et la durée du retour sur investissement lié au degré d’automatisation;
• Le niveau d’automatisation requis et détaillé par opération qui va conditionner la durée du retour sur investissement;
• Le degré de flexibilité des équipements;
• L’impact sur les processus et le personnel concerné.

Le plan de réalisation ne vient qu’après et couvre :
• Les aménagements requis qui vont mener à la rédaction des cahiers des charges envoyés au fournisseur d’équipement;
• La définition des processus cibles qui va se traduire par la phase de réingénierie des processus et d’accompagnement au changement.


L’automatisation, une solution d’avenir?

Les résultats peuvent être considérables en terme de gains sur le contrôle des opérations, la diminution des erreurs, l’augmentation de la productivité, la rapidité d’exécution et les gains en surface de stockage. Mais pour que l’automatisation s’impose, elle doit faire preuve de modularité, de flexibilité et de réactivité face aux changements.

C’est pourquoi, dans tout projet d’automatisation, retenez d’abord ce mot : simulation. Simulez, une fois, deux fois, trois fois les modèles possibles. Faites jouer tous les paramètres de conception qui sont en jeu et recommencez jusqu’à ce que le résultat obtenu vous paraisse crédible et réaliste. Ce n’est qu’à partir de ce moment que le mot « investir » doit être prononcé.


Pierre Freydier
Conseiller, Groupe GCL
www.gclgroup.com


Groupe GCL Europe, Conseil logistique

13 avenue René Boylesve
75016 Paris
Internet : www.gclgroup.com


Ressources complémentaires


Mécanisation des plateformes: enjeux et solutionsDossier thématique - Mécanisation des plateformes: enjeux et solutions
Dossier thématique FAQ Logistique n°23 - Février 2017

La mécanisation des plateformes a connu ces dernières années une embellie sur le marché français. Les éléments déclencheurs traditionnels sont bien entendu toujours d’actualité : productivité, capacité à gérer plus de flux sur la même surface, amélioration des conditions de travail des opérateurs, etc. En complément, d’autres bénéfices sont désormais à considérer. Elle permet en particulier de répondre à la tension des flux qui caractérise certains secteurs (e-commerce, drive…). Elle s’insère également parfaitement dans un contexte de montée en puissance des stratégies d’analyse de données et de prévision d’activité.

Frédéric LEGRAS, Directeur du Portail FAQ LogistiqueDossier thématique - Automatisation d'entrepôt, un luxe nécessaire ?
Dossier thématique FAQ Logistique n°3 - Mai 2013

Dans le cadre du 3ème dossier thématique de l'année, nous nous sommes intéressés à l'automatisation d'entrepôt. Ont été évoqués au cours des entretiens avec les différents contributeurs interrogés : les intérêts et limites de l'automatisation, les ROI que les clients sont en droit d'attendre et les clefs de succès de ces projets. Il ressort avant tout de ces entretiens que les objectifs de retours sur investissement des clients sont de plus en plus rapides.


Contactez notre équipe