Publications > Logiguide CGL > Une image vaut mille mots (Volume 1 / Numéro 18)

Newsletter Logistique, Transport et Supply Chain
  Pour suivre la publication de nouveaux articles / ressources, inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter FAQ Logistique

Article extrait des Logiguides de GROUPE GCL, cabinet de conseil en logistique.

CGL

Développer un concept permettant d’optimiser vos opérations de distribution est bien souvent une tâche ardue et pénible en raison de vos agendas surchargés et de votre besoin de gérer de multiples priorités.

Lorsque finalement vous réussissez à consacrer un peu de temps à concevoir de nouveaux modes opératoires, rien n’est plus décevant que de se faire rejeter du revers de la main par un comité de direction ne partageant pas votre vision et votre enthousiasme. Dans bien des cas, même les concepts les plus simples, pour nous, initiés de la technologie, sont difficilement visualisés par les gestionnaires d’une entreprise à cause de leur manque d’exposition aux nouvelles technologies (spécifiquement celles reliées à la distribution).

Alors que certaines personnes peuvent se contenter de tableaux et de plans d’aménagement, personne ne peut prétendre ne pas visualiser un concept lorsque celui-ci est présenté de façon animée. Déjà bien répandue dans les environnements manufacturiers pour justifier certains achats de machines ou pour identifier des goulots d’étranglement dans des processus, la simulation permet à tous de visualiser un concept de manière quasi réaliste.

Attention, ne vous méprenez pas à penser que le seul but de la simulation est de présenter une animation en 3D d’un concept; bien au contraire, le but premier est de valider la faisabilité d’un concept ou d’en connaître ses limitations. Les logiciels actuellement disponibles sur le marché permettent, moyennant un peu de formation, de représenter rapidement un concept ou processus existant et ce, de manière très précise et même réaliste (pour ceux intéressés à l’aspect visuel).



De nombreux éléments pré-définis vous permettront d’accélérer la modélisation du processus voulu. Ainsi, des éléments tels : convoyeurs, chariots élévateurs, individus, AGVs, palettiseurs,… existent déjà dans certains logiciels (ou peuvent être définis et réutilisés par la suite). À chacun de ces éléments, des propriétés sont rattachées (vitesse, traitement, coût,…) afin de rendre le procédé le plus réaliste possible. Après avoir introduit chacun des éléments propres au concept, il vous suffit de définir les liens entre les éléments ainsi que les règles de gestion qui guideront le logiciel lors de la simulation. Enfin, un fichier commande (ou d’événements) peut être utilisé pour faire rouler le modèle et ainsi voir comment il se comporte. Comme dans le développement de tout modèle, il est recommandé de valider ce dernier par rapport à des données existantes afin de définir le degré de confiance dans le modèle développé.

Après avoir validé le modèle développé, vous êtes prêt à passer en mode analyse; et c’est d’ailleurs la force de ce type de logiciel. Grâce au support visuel et aux nombreux rapports et indicateurs disponibles, vous serez en mesure de valider votre concept, d’en connaître ses limites et d’y apporter les améliorations requises. Les logiciels de simulation vous permettent ainsi d’identifier :

  • les goulots d’étranglement;
  • la durée totale d’un processus;
  • le nombre d’employés ou de machines requis;
  • la capacité maximale d’un procédé;
  • la sensibilité d’une opération à un bris d’équipement, etc.

De nombreux logiciels sont disponibles sur le marché et je ne prétends pas les connaître tous; cependant dans le contexte de la distribution, les logiciels Automod de AUTOSIMULATIONS (site web : www.autosim.com) et Taylor II de F&H Simulation semblent être les plus utilisés. Tous deux permettent de reproduire des environnements de travail comportant des convoyeurs, chariots élévateurs, AGVs et employés afin de valider la faisabilité des concepts. Leur prix d’achat est assez élevé (Automod : 30,000 $ et Taylor II : 25,000 $) et leur achat n’est, dans bien des cas, pas justifié par un seul projet. De nombreuses firmes de consultation possèdent cependant ces logiciels et pourront vous aider dans votre démarche.

Enfin, laissez-moi vous rappeler que non seulement une image vaut mille mots mais qu’une personne avertie en vaut deux. Ainsi un concept validé vous permettra de procéder avec assurance à la réalisation de vos projets et par le fait même, évitera toute surprise désagréable lors de la mise en marche d’un nouveau processus.


Groupe GCL Europe, Conseil logistique

13 avenue René Boylesve
75016 Paris
Internet : www.gclgroup.com

Contactez notre équipe