Publications > Logiguide CGL / Supply Chain > Les prestataires logistiques face à l’enjeu du Supply Chain Management (Volume 1 / Numéro 12)

Newsletter Logistique, Transport et Supply Chain
  Pour suivre la publication de nouveaux articles / ressources, inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter FAQ Logistique

Article extrait des Logiguides de GROUPE GCL, cabinet de conseil en logistique.

CGL

La forte évolution des systèmes d’informations dans le domaine de la logistique n’a jusqu’à présent concernée que les entreprises des domaines manufacturiers et celles du détail.

Quant aux prestataires, ils restent pour l’instant quasi-exclus des changements en cours en matière de progiciels d’optimisation de la chaîne d’approvisionnement.

Le poids économique des prestataires dans l’univers de la logistique est indéniable; mais pour combien de temps encore? La question mérite d’être posée car le contrôle risque de passer plus vite que l’on ne croît aux mains de ceux qui maîtriseront en temps réel les outils décisionnels sur chaque maillon de la chaîne. Le SCM apparaît donc comme une source d’opportunités de croissance pour les prestataires en leur conférant un pouvoir et des capacités stratégiques susceptibles de les rendre un jour incontournables face aux grandes corporations. En constante évolution, les prestataires s’adaptent constamment aux besoins de leurs clients. Leur degré de transformation face aux initiatives du SCM peut donc être catégorisé en cinq niveaux :

Niveau 1: Les fondamentaux

Ce premier niveau n’est pas très répandu puisque la plupart des prestataires ont gradué de celui-ci. À ce niveau, l’entreprise est centrée sur elle-même et porte son attention sur une problématique de qualité interne. Chacun des intervenants s’occupe de son « bout » de la chaîne. Les mesures utilisées à ce niveau son liées aux coûts et aux taux de transport.

Niveau 2: Virage client

L’entreprise se tourne ici vers le client final et l’on assiste à une certaine intégration des fonctions logistiques. Les directions logistiques mises en place comportent plusieurs éléments de la chaîne d’approvisionnement. Les prestataires se voient confier des activités plus larges et cela se répercute également dans les systèmes d’informations. En effet, à ce niveau, les partenaires cherchent à implanter des progiciels afin de faciliter les relations inter-entreprise.



Niveau 3: Entreprise intégrée

À ce stade, un seul pilote gère l’ensemble de la chaîne logistique grâce à des outils de planification global. Bien qu’existant depuis longtemps, le concept de planification de type intégré souffrait du manque de progiciels intégrés. L’intégration des fonctions laisse présager d’importantes économies dans les niveaux d’inventaire ou les coûts de transport. À ce jour, force est de constater que la majorité des prestataires n’ont pas de progiciels de planification de type transversal allant de la prévision jusqu’au transport en passant par la distribution et la production, tout en intégrant les décisions stratégiques, tactiques et opérationnelles. Un tel outil leur procurerait cependant un avantage stratégique qui permettrait d’entrevoir la possibilité, pour les entreprises avant-gardistes, d’impartir le pilotage au complet. Les entreprises ayant atteint ce niveau ont intégré la notion de coût total dans leur gestion quotidienne.

Niveau 4: Chaîne logistique étendue

L’entreprise de ce niveau réalise le besoin d’avoir un système de planification qui collabore entre ses fournisseurs et ses clients. À ce stade d’organisation de l’entreprise, l’alternative qui se présente pour le fournisseur n’a jamais été aussi claire : soit être exécutant, soit être pilote. Les intervenants doivent alors s’imposer de développer une planification conjointe (« Collaborative Planning ») qui n’est faisable sans l’implantation de progiciels conçus à cet effet. Force est de constater qu’à ce niveau, une sélection naturelle s’effectuera en raison de l’ampleur des investissements requis et de la globalisation des marchés.

Niveau 5: Communautés de Supply Chain

Ultime niveau de transformation des entreprises, nous observons ici une transformation radicale alors que les systèmes en réseau cèdent la place à des entreprises regroupées en communautés. Consciente de la mutation perpétuelle des canaux de distribution, cette approche intègre une multitude d’intervenants régionaux grâce à un media comme l’Internet.

Alors que la majorité des prestataires en Amérique du Nord s’inscrit au niveau 3; ceux-ci sont aujourd’hui à la croisée des chemins. En choisissant le statu quo ils vont se retrouver dans un contexte où les industriels leur laisseront de moins en moins de marge de liberté. À l’inverse, en investissant, ils ont la possibilité d’inverser le processus en proposant aux industriels de leur confier leur planification logistique avec une garantie de résultats. Ces investissements pourront être amortis sur plusieurs clients au même titre que tout autre investissement fait par un prestataire.


Groupe GCL Europe, Conseil logistique

13 avenue René Boylesve
75016 Paris
Internet : www.gclgroup.com

Contactez notre équipe