Publications > Logiguide CGL > Entreposage : le casse-tête technologique (Volume 6 / Numéro 10)

Newsletter Logistique, Transport et Supply Chain
  Pour suivre la publication de nouveaux articles / ressources, inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter FAQ Logistique

Article extrait des Logiguides de GROUPE GCL, cabinet de conseil en logistique.

CGL

L’un des principaux problèmes qu’affrontent tous les spécialistes en logistique consiste à déterminer quelle technologie est la plus appropriée pour satisfaire les besoins en entreposage de leurs clients.

Mais qu’est-ce qu’un système de gestion de l’entrepôt? On peut le définir comme un outil qui permet de gérer l’espace pour l’entreposage des marchandises et qui coordonne les installations, les activités, le personnel et qui contrôle tous les éléments de l’exploitation. Avec ceci en tête, le conseiller en logistique peut commencer son travail.

Avant de recommander l’achat d’un système, le consultant en logistique devra comprendre tous les besoins de l’entreprise et des utilisateurs. Quand on cherche à déterminer le meilleur système d’entreposage, il faut toujours garder en tête pourquoi on veut l’établir et quels sont les objectifs visés. Indépendamment des circonstances, il ne faut jamais s’éloigner de la vision de l’entreprise. Parmi les objectifs, on peut citer :
• Est-ce qu’on doit maximiser l’utilisation de l’espace disponible? Il arrive que plusieurs gestionnaires souhaitent conserver l’espace actuel de leur entrepôt. Ils sont donc à la recherche d’un système d’entreposage capable d’augmenter leur productivité en mettant davantage de marchandises dans le même espace;
• Le système doit-il être automatisé, partiellement automatisé ou conventionnel?
• Comment, dans les installations, puis-je maximiser l’utilisation du personnel et de l’équipement?
• Est-ce que tous les stocks sont facilement accessibles? On s’attend à ce que la productivité augmente en sélectionnant les commandes par catégorie, par item ou par moment de livraison, selon le cas. Le nombre de sku’s (unité de gestion des stocks-stocks) est constamment en croissance;
• Existe-t-il une façon rapide et efficace de transporter les produits entrants et sortants de l’entrepôt? Le respect de la loi du «first in first out (FIFO)» premier entré, premier sorti est maintenant considéré comme une norme;
• Est-ce que mon système d’entreposage garantit la sécurité de mes produits? N’oublions pas que l’emballage devient de plus en plus léger et fragile, ce qui peut causer des dommages à la marchandise et contribuer à diminuer la hauteur des palettes.



Généralement, la plupart des applications nécessitent plusieurs types d’entreposage afin de rencontrer les objectifs de maintien de l’inventaire et des façades. Il est également important de se rappeler que la circulation à l’intérieur de l’entrepôt est un facteur important. L’entreposage des marchandises reçues (mise en localisation), la cueillette et la livraison sont autant de facteurs à considérer.

Une fois les objectifs visés sont établis, il devient plus facile de déterminer quel type de système d’entreposages sera requis. Cependant, il y a plusieurs autres facteurs à considérer. On peut suggérer plusieurs types de systèmes d’entreposage de marchandise. Mais il faut pousser plus loin l’analyse de tous les facteurs pouvant influencer la décision. En voici quelques-uns :
• Exigences au niveau de la main d’oeuvre : combien d’individus sont requis pour assurer l’exploitation de l’entrepôt? Peut-on économiser des coûts à ce niveau en choisissant un système qui contribue à augmenter la productivité? On comprend que réduire le personnel est un objectif corporatif répandu. À tout le moins, on essaiera de garder le personnel au même niveau pour une productivité identique;
• Gain de productivité : évidemment l’un des facteurs cruciaux de la décision;
• Quel est le niveau actuel de l’inventaire? Est-il trop élevé? Il est important de garder en tête que la plupart des individus vont assumer qu’un système d’entreposage à densité plus élevée va résoudre les problèmes de surplus d’inventaire alors que la réalité est tout autre : il faut évaluer le niveau idéal de l’inventaire AVANT de suggérer un nouveau système d’entreposage;
• Quel est le ratio idéal entre le niveau d’inventaire et le nombre de façades d’entreposage? Combien de produits doivent être facilement accessibles pour la cueillette? Les produits sont-ils reçus à l’entrepôt sur palette, dans un carton ou en vrac? Certains systèmes sont très bien adaptés pour la cueillette par unité alors que d’autres le sont mieux pour la cueillette des boîtes et même des palettes;
• Quels types de produits sont entreposés?
• Certains systèmes d’entreposage peuvent accueillir des palettes de différentes dimensions tandis que d’autres, comme le rayonnage par refoulement (pushback), le palletier à accumulation dynamique ou un système de stockage automatisé les refusent;
• Les produits sont-ils considérés comme matière dangereuse? La plupart des produits qui entrent dans cette catégorie doivent être entreposés en fonction de normes très strictes qui affectent le nombre de palettes entreposées en hauteur et en densité. Quand les règlements des services des incendies sont pris en considération, il est possible que des systèmes ne soient plus considérés;
• Quels sont les types de commandes que nous recevons? Combien de lignes de produits, en moyenne, par commande? Comment établit-on les priorités dans la cueillette des items en commande?
• En ce qui concerne les lois et règlements municipaux, y a-t-il une limite sur la dimension de l’entrepôt? Il est possible que les coûts d’un système plus dispendieux soient compensés par les économies d’espace. Par contre, l’installation d’un système d’entreposage automatique dans un entrepôt dont le toit aurait été surélevé est peut-être une option viable;
• Les chariots et autres équipements mobiles peuvent s’avérer extrêmement coûteux. Il ne faut jamais les sous-estimer. Pensons à toujours justifier l’investissement en capital par diverses économies de coût;
• Quand l’investissement sera-t-il rentable? La plupart des clients veulent connaître combien le capital investi rapportera;
• Soyons flexible! Un système peut-il être mis en place pour absorber la croissance au cours des cinq prochaines années? Il s’agit en effet d’une moyenne raisonnable.

Comme on peut le constater, ce n’est pas toujours une tâche facile de recommander un système d’entreposage. Avant d’implanter un nouveau système, on doit se livrer à un exercice détaillé en considérant tous les facteurs dont nous avons fait état plus haut. À long terme, prendre le temps nécessaire pour bien évaluer un nouveau système est toujours payant.


Patrick McGrath
Directeur de projet, Groupe GCL
www.gclgroup.com


Groupe GCL Europe, Conseil logistique

13 avenue René Boylesve
75016 Paris
Internet : www.gclgroup.com

Contactez notre équipe