Newsletter Logistique, Transport et Supply Chain
  Pour suivre la publication de nouveaux articles / ressources, inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter FAQ Logistique

Focus extrait du Feuillet Environnement de TL&A, cabinet de conseil et bureau d’études dédié au secteur Transport / Logistique et au Développement durable.

Le Feuillet Environnement de TL&A
TL&A

Les émissions de CO2 des véhicules utilitaires légers ont représenté 17,7 millions de tonnes en 2005, soit 18% des émissions de l’ensemble du trafic routier national mais seulement 6% pour les activités liées au transport.

Une nouvelle étude du Commissariat Général au Développement Durable propose une évaluation des émissions en CO2 des véhicules utilitaires légers (VUL) et compare leur évolution avec celle des voitures particulières et des poids lourds.

A quoi ressemble le parc français?

L’appellation "véhicules utilitaires légers" regroupe les camionnettes et camions de poids total autorisé en charge (PTAC) inférieur ou égal à 3,5 tonnes. Le parc français est constitué de 5 millions de véhicules, avec une forte dominante diesel (88% du parc). Plus de la moitié de ce parc diesel a un PTAC compris entre 1,5 et 2,5 tonnes alors que les trois-quarts des véhicules à essence (10% du parc) ont un gabarit inférieur à 1,5 tonne. Depuis 2001, le parc en service des VUL a progressé de près de 2% par an.

Combien consomment les VUL?

La consommation en carburant de ces véhicules varie selon le carburant utilisé et selon le poids du véhicule. Les véhicules de moins d’1,5 tonne ont la consommation la plus faible (6,8L/100km pour le gazole et 7,9L/100km pour l’essence) qui est néanmoins légèrement supérieure à celle des voitures particulières dont elles sont pour la plupart dérivées (respectivement 6,43 et 7,67). Globalement, pour l’ensemble des VUL diesel et essence, la consommation moyenne en 2005 a été de 8,5L/100km.

Quid des émissions de CO2?

Les émissions de CO2 des VUL sont estimées à 17,7 millions de tonnes pour l’année 2005. 95% de ces rejets sont émis par les véhicules diesel, dont 44% par ceux dont le PTAC est compris entre 1,5 et 2,5 t.

Consommation moyenne (L/100km)



Tous les VUL sont-ils liés au secteur des transports?

Si 38% des utilisateurs de véhicules utilitaires légers sont des particuliers, les principaux utilisateurs (62%) restent les professionnels. Les secteurs de la construction et du commerce sont les principaux utilisateurs (respectivement 28 et 18% des professionnels).

Le secteur transport représente seulement 4% des utilisateurs professionnels mais le transport de marchandises pour raison professionnelle est un motif de déplacement pour 43% d’entre eux (commerce, industries agro-alimentaires et des biens de consommation…).

Emissions de CO2 par km des VUL en 2005 (gCO2/km)

Les professionnels, avec une moyenne de 18.400 km, roulent davantage que les particuliers. C’est le secteur des transports qui parcourt les plus grandes distances (moyenne de 30.400 km).
Le tableau suivant estime la répartition des émissions en CO2 entre utilisateurs de VUL "particuliers" et "professionnels".

Ainsi, les professionnels représentent 62% des utilisateurs mais sont responsables de plus des trois quarts des rejets en CO2 (véhicules de plus grand gabarit et distances supérieures). Le secteur des transports en tant que tel (hors transports en compte propre) représente seulement 6% des émissions de VUL.

Estimation de la répartition des émissions de CO2 selon les utilisateurs

Et par rapport aux autres véhicules?

Par rapport à l’ensemble des émissions en CO2 du transport routier, la part des VUL a été de 18% en 2005, une proportion un peu supérieure à celle des distances qu'ils parcourent (17% de l’ensemble du trafic routier) et à leur nombre (15% de l’ensemble des véhicules routiers immatriculés en France).

La responsabilité des VUL dans les émissions de CO2 est donc importante mais inférieure à celle des poids lourds qui, avec 2% de véhicules et 5% des distances parcourues contribuent à 21% des émissions en CO2 de l’ensemble du trafic routier. Quant aux voitures particulières (VP), par leur nombre (83% du parc routier), et représentant les ¾ du trafic national (en kilométrage), elles émettent 61% des rejets en CO2 du transport routier.

Estimation de la répartition des émissions de CO2 des transports selon les véhicules

Comment réduire les émissions?

Comme pour les véhicules particuliers, l’Europe a adopté le 11 mai 2011 un règlement limitant les émissions de CO2 des véhicules utilitaires légers neufs à une moyenne de 175g/km à partir de 2017 (voir le Feuillet n°78). A plus long terme, pour 2020, le règlement fixe un objectif de 147gCO2/km. Il devrait à terme permettre d’avoir un parc moins émetteur.

En France, l’objectif de 2017 était déjà atteint en 2005 par les véhicules GPL (0,5 % du parc) et par les véhicules diesel de plus d’1,5 tonne (73 % du parc). Un effort reste surtout à fournir pour les véhicules de moins de 1,5 tonne (23% du parc).

Les émissions de CO2 des véhicules utilitaires légers – Etudes et documents n°51 – Commissariat Général au Développement Durable – Septembre 2011

Retrouvez tous les mois l’actualité réglementaire environnementale des secteurs du transport et de la logistique en vous abonnant au Feuillet Environnement édité par TL&A.


Ressources complémentaires

 

1ER OCTOBRE 2013 : L’INFORMATION CO2 DEVIENT OBLIGATOIRE

L’information CO2 incombe à « toute personne publique ou privée qui commercialise ou organise une prestation de transport de personnes, de marchandises ou de déménagement effectuée par un ou plusieurs moyens de transport, ayant son point d’origine ou de destination situé sur le territoire national, à l’exception des prestations qu’elle organise pour son propre compte » (cf. article 2 du décret n° 2011-1336).



 

Contactez notre équipe