PIL'ES
 


Une enquête EPIDA - CCI Nord Isère pour le PIL’es • Enquête sur les usines logistiques destinée à observer l’activité de la plus grande plateforme logistique terrestre d’Europe du Sud • La première enquête approfondie sur un parc d’activité de cette ampleur : parc international de Chesnes, commune de Saint-Quentin-Fallavier • Enquête réalisée fin 2007 sur un fichier de 153 établissements, menée par entretien direct avec les responsables d’entreprises : prestataires, entreprises industrielles et commerciales.


Les implantations du Nord Isère

En 2007, 52 entreprises, chargeurs ou prestataires, exploitent chacune plus de 2 500 m² de
bâtiments logistiques sur le Parc International de Chesnes.
- 1 600 000 m² de bâtiments
- 435 000 m² supplémentaires en cours ou en projet
- Près de 12 000 emplois

Une moyenne de 72 emplois pour 10 000 m² de bâtiments intérim compris (47 emplois CDI)

Les entreprises sont présentées ici selon la codification sectorielle habituelle. Les chargeurs (industrie et commerce de gros) seront regroupés dans la suite des résultats présentés, de même que les prestataires (transports et logistique).



Les secteurs d’activité

L’activité logistique, liée de façon importante à l’industrie, est une véritable composante du développement industriel régional. Elle participe à son ouverture internationale grâce à la multimodalité du territoire (aéroport international, port fluvial) et se tourne notamment vers l’Europe du Sud. Au sein de la métropole, l’activité logistique est aussi au service de la consommation régionale.


En allant plus loin...

Quelques indicateurs chiffrés suffisent à identifier quatre composantes fondamentales de la fonction logistique, outre les infrastructures indispensables :
- Les flux
- L‘immobilier
- Les technologies et les savoir-faire
- Les ressources humaines

L’enquête a approfondi chacun des thèmes. Le Pôle d’Intelligence Logistique Europe du Sud a créé les groupes de travail répondant à ces thématiques :
- développement durable,
- ressources humaines,
- expertise et technologies,
- et fonctionnalités du territoire.



Les modes de transport

Quatre modes de transport sont effectivement présents. La domination de la route et le sous-développement du fer est en décalage criant avec le potentiel multimodal existant et largement inexploité.



Les flux routiers

L’écart de 4% entre sorties et entrées est l’un des indicateurs de plus value logistique (copacking, composition de commandes, etc…).



Transports et flux des marchandises

La place déjà réelle du mode maritime peut se développer fortement - grâce au fluvial et au rail qui offrent de grosses possibilités.

L’optimisation des flux routiers, par la mutualisation des trajets de chargement et déchargement, offre une voie de réduction des trafics et peut s’organiser à l’échelle du site. La constitution d’une bourse de fret fait partie des projets du pôle.

Des perspectives qui comptent parmi les priorités d’actions des partenaires du PIL’es au titre de ses objectifs de Développement Durable et Fonctionnalités du Territoire.



Immobilier logistique

L’immobilier répond de mieux en mieux aux besoins de modularité, de souplesse et d’évolutivité de l’activité logistique, et constitue un véritable enjeu.

A quoi ressemblera l’usine logistique qui optimisera les flux, l’intermodalité et le développement durable ? Le PIL’es s’est emparé de cette question et a créé son propre programme de réflexion pour développer des initiatives nouvelles sur l’Usine logistique de Demain.



Les usines logistiques et l’expertise logistique

Équipements et process à valeur ajoutée :
• 100 % des entreprises utilisent des équipements et technologies de pointe dans l’activité logistique : informatique, transstockeurs, Radio Fréquence, RFID, préparation vocale, convoyeurs, palettiseurs, trieurs de colis…
• 48 % prévoient à court terme l’évolution des technologies dans l’activité avec le développement des lecteurs de codes barres et de la RFID
• 38 % des sites sont soumis à autorisation et 60 % sont sprinklés (équipés de sécurité incendie)
• 28 % des sites sont embranchés Fer, et 2 entreprises (5 sites) seulement utilisent l’équipement fer disponible (l’atout ferroviaire sera valorisé dès une évolution de la demande aval).
• 2 entreprises sont équipées en température dirigée

Les usines logistiques ont réalisé d’importants investissements pour la sécurité des sites, les technologies et la multimodalité.

Le thème stratégique de l’évolution des technologies et des process est au coeur de la collaboration des partenaires du PIL’es. Deux groupes de travail se sont engagés à renforcer l’Expertise des Technologies et à développer réellement les Fonctionnalités du Territoire, comme la multimodalité et le recours au transport ferroviaire.



Les process dans l’activité

100 % des entreprises utilisent des équipements et technologies de pointe
• du chariot élévateur au transstockeur (nacelle robotisée circulant dans les rayonnages) pour la manutention,
• de la préparation manuelle à la préparation mécanisée,
• de la validation papier à la validation automatisée avec le vocal, la RFID (radio fréquence pour la détection de puces électroniques), les codes barres et le wifi pour la composition des colis,
• de la palettisation manuelle au robot de palettisation,
• du tapis roulant au convoyeur, et au trieur de colis

Des investissements très lourds sont associés au développement des technologies dans les process logistiques. L’information et la connaissance des choix technologiques, les conséquences pour la gestion des emplois et des compétences, l’évolution des métiers associée aux développements technologiques sont des thèmes partagés dans les objectifs d’échange et d’action des partenaires du PIL’es, notamment via les groupes de travail Expertise & Technologies et Ressources Humaines.



Les savoir-faire

La part très importante d’activités autres que la gestion de stocks et la préparation de commandes révèle de nombreux savoir-faire. Les prestataires se spécialisent pour offrir des activités à valeur ajoutée et réalisent les investissements qui permettent un développement accru de la sous-traitance par les chargeurs.

Cette variété d’activités, qui repose sur des savoir-faire et métiers diversifiés, nécessite des qualifications spécifiques et des compétences évolutives. L’amélioration de l’attractivité de la profession est possible en faisant connaître cette réalité. C’est l’un des objectifs que s’est fixé le groupe de travail Ressources Humaines du PIL’es.



Les hommes et les femmes

• Moyenne d’âge : 36 ans
• 34 % du personnel est féminin
• 12 % sont ingénieurs ou cadres
• 62,5 % des entreprises ont un service des ressources humaines sur la zone
• 62 % des entreprises sont organisées en équipes (12 % avec équipe de nuit ponctuelle ou permanente)
• 48 % du personnel réside à plus de 15 kms
• 43 % d’effet de saisonnalité sur les effectifs
• 69 % des entreprises ont des difficultés pour recruter
• 42 % des emplois chez les prestataires (58 % chez les chargeurs) montre la forte pénétration de la sous-traitance logistique.

Les caractéristiques d’emplois soulignent la variété des profils, et nécessitent un bassin d’emplois diversifié et large pouvant couvrir les besoins des entreprises.

Le recrutement de personnel motivé et qualifié est un véritable défi pour la profession dans son ensemble. Grâce à la mise en commun de bonnes pratiques et au développement d’initiatives en lien avec les organismes de formation et de l’emploi, le groupe de travail Ressources Humaines du PIL’es a déjà développé de nombreuses actions et en projette beaucoup d’autres. Certaines des actions du PIL’es concernent aussi la facilité d’accès au site d’activité avec le développement de transports alternatifs.

La saisonnalité est un des facteurs de l’emploi intérimaire élevé, mais pas son unique facteur. Près de 70 % des entreprises déclarent avoir des difficultés pour recruter. Un meilleur accueil des salariés, la gestion des parcours professionnels et des relations diplômes/métiers peuvent offrir des avantages pour les employés et les entreprises et développer une meilleure attractivité de la profession. Ces sujets font partie des réflexions du groupe de travail Ressources Humaines du PIL’es.



Les groupes de travail

Développement Durable et logistique 2020 :
• Favoriser les modes de transport alternatif à la route
• Constituer une bourse de frêt
• Conceptualiser l’usine logistique de demain dans son environnement multimodal

Les actions en cours :
• Usine logistique de 2010
• Usine logistique de 2020
• Participation à la création d’un Puits de Carbone

Expertise & Technologie :
• Inventorier et présenter les technologies, matériels et logiciels appliqués en logistique

Les actions en cours :
• Analyse de l’existant
• Développement d’outils de communication pour valoriser les savoir-faire et technologies de la logistique.

Ressources Humaines :
• Valoriser les métiers de la logistique et les possibilités d’évolution
• Créer les relations diplômes-métiers, développer des formations initiales et continues
• Valoriser la logistique à travers une communication efficace

Les actions en cours :
• Mise en place de l’Institut de la Logistique
• Actions de valorisations et promotion des métiers de la logistique (salons, forum, manifestation, ateliers d’information)
• Programme de mutualisation des bonnes pratiques : santé sécurité, recrutement, formation, accueil
• Développement pédagogique : formation «Manager de Proximité» (1ère réalisation concrète)

Fonctionnalités du Territoire:
• Desserte et transports de personnes, gestion mutualisée de services communs, gestion renforcée des services et des équipements publics
• Constitution d’un véritable ensemble multi-modal
• Projets d’expérimentation du transfert modal

Les sujets traités :
• Restauration sur le Parc International de Chesnes
• Transport et déplacement
• Gestion des déchets
• Gestion de l’offre d’entrepôts

Les objectifs du PIL’es
• Améliorer la performance et la compétitivité des entreprises du pôle
• Promouvoir le territoire et le savoir-faire logistique
• Développer l’emploi
• S’engager concrètement dans le Développement Durable
• Innover et Travailler à la logistique intelligente de 2020


 
 
ContactsPil'es
CCI Nord Isère - 5, rue Condorcet
BP 108 - 38093 Villefontaine cedex
Tel : +33 (0)4 74 95 92 86
 


Contactez notre équipe