Extraits issus de la publication Le FRET n°10

Au sommaire notamment ce mois-ci:
- Paris retient 22 projets de Logistique Urbaine Durable 
- "Taxer la consommation d'énergie"
- Le fret ferroviaire repart à la hausse

Pour vous abonner à cette publication, télécharger le formulaire ici
Blog du FRET : http://lefret.over-blog.com/

Paris retient 22 projets de Logistique Urbaine Durable

Sommaire de Le Fret n°10

La Ville de Paris, en association avec Paris&Co, ont retenu 22 projets dans le cadre de l'appel à projets d'expérimentation Logistique Urbaine Durable.

L'appel à projets visait à permettre le test, en situation réelle, de solutions innovantes en matière de logistique urbaine sur une durée d'1 an maximum et à faire émerger, à travers une approche partenariale, des dispositifs reproductibles qui participent à une amélioration de la logistique du dernier kilomètre et à la réduction de ses impacts négatifs.

L'équipe "Expérimentation" de Paris&Co organise et accompagne les projets d’expérimentations de solutions innovantes, in vivo in situ sur le territoire parisien, et aide ainsi les entreprises, de la startup au grand compte, à tester leurs prototypes et services en situation réelle.

Pour Paris&Co, l’optimisation de la logistique du dernier km est bien celle qui présente le potentiel le plus significatif de réduction des nuisances et des émissions de CO₂ liées à la mobilité urbaine ainsi que d’amélioration de l’acceptation de la logistique par les habitants d’une ville. 

Cet appel s’inscrit dans le cadre de la Charte de Logistique Urbaine Durable, mais également dans la mission plus globale que s’est donnée Paris de devenir un modèle en matière de ville durable, une ville connectée, ouverte et ingénieuse.
Paris&Co : http://expe.parisandco.com/

Mutualisation des flux

1 - Shopping Center par Coursier.fr

Déploiement d’un hub de consolidation des flux de courses urbaines et d’une flotte de véhicules non polluants

2 - Step Vert Paris par Step Phoenix

Expérimenter un dispositif de mutualisation des flux et  de livraison en véhicules utilitaires électriques sur Paris. L'enjeu est d'optimiser le service au client final, les impacts environnementaux et économiques.

3 - Parismart par Urbismart

Urbismart invente une logistique propre et responsable qui réduit les nuisances et le coût du transport, en mutualisant les flux vers les boutiques et les internautes.

4 - FM Logistic en partenariat avec Egis

Solution organisationnelle de pooling multi-industriel pour rationaliser et mutualiser les flux  pour livraison en centre-ville

5 – Instafret

Application mobile qui connecte en temps réel les expéditeurs franciliens de fret avec des transporteurs qui ont de l'espace disponible pour réduire l’impact environnemental.

 
Stockage et Consignes 

6 -  Consigne automatique par Pickup Services, filiale de La Poste

Expérimentation par La Poste sur le domaine public parisien de Pickup Station: la consigne automatique à colis ouverte 24h/24 au e-commerce, commerçants de quartier et conciergeries.

7 – Abricolis par Inpost France / Colis Privé

InPost et Colis Privé s’associent dans le cadre d’un projet de livraison de colis dans des consignes automatiques implantées sur la voie publique et en véhicule électrique.

8 – Persocode Facility Access par Spartime

Solution de contrôle d’accès sans clé ni badge, à gestion connectée. Parkings, portes, casiers, consignes. Opérationnel sans câblage, sans connexion internet ou téléphonique.

9 – City-Locker

City-Locker propose des espaces de stockages (bagages-effets personnels) ainsi que des points de collecte situés en centre-ville et réservables en ligne 100% automatisés ouverts 7/7 de 8h00 à 22h00.

10 – Livraisons en vélos électriques par UPS

Livraison et collecte de colis au moyen de vélos, qui utilisent une remorque déposée par un véhicule de livraison comme espace de stockage intermédiaire  

 
Livraison

11 – Biocycle et Au Pas de Courses

Biocycle et Au Pas De Courses s'associent pour mutualiser leurs espaces et moyens logistique, dans le cadre d'une activité de valorisation des invendus alimentaires et une activité de livraison de produits frais.

12 – Voisins Relais

Plateforme collaborative qui permet à un particulier qui commande via internet d’utiliser l’adresse d’un voisin de quartier comme adresse de livraison

13 – Coursierprivé.com par MPW Transport

Plateforme en ligne de livraison immédiate et professionnelle répondant à tous vos problèmes d’urgence, avec suivi du coursier en temps réel, et tarification kilométrique

 
Rationalisation des Tournées

14 – Citodi

Solution de dispatch automatique pour transporteurs express. L’algorithme derrière la solution optimise les flottes de coursiers tout en réduisant les émissions de CO₂.

15 – Toursolver Cloud par Geoconcept

Solution web d’optimisation 100% cloud de  planification de tournées qui permet aux logisticiens, aux planificateurs et à toutes les ressources mobiles de définir simplement et en deux clics des plans de tournées optimaux

16 – Shippeo en association avec Cereza

Solution de gestion du transport routier permettant, à partir d'une application smartphone, de  fluidifier et optimiser les livraisons de marchandises 

 
Stationnement / Aires de livraison

17 – DPL par Park 24

Expérimenter avec des testeurs l’ensemble de solutions dédiées au stationnement intelligent (détection, comptage, guidage, identification, contrôle) dans le secteur de Bercy.

 
Solutions de transport

18 – Blue Line Logistics 

Plateforme logistique par voie d’eau conçue pour le transport de marchandises sur pallet ou en big bag, utilisant une barge de conception légère équipée avec grue.

19 – Cluster Logistique Urbaine

Tester sur l'espace public urbain (hors port), le parking, la charge électrique, la mutualisation des véhicules de livraison ainsi que le transfert marchandises en caisses mobiles, utilisables en routier comme en fluvial

20 – BIL Station par Libner

BIL, camion qui fait fonction d'entrepôt logistique mobile, intégrant un véhicule électrique portant 800 kg pour livrer des commerces de centre-ville sans bruit ni pollution

21 – Martin Brower

Test d’un véhicule pilote biocarburant répondant à la norme anti-bruit PIEK pour permettre une livraison à horaire décalé et étude comparative de mesure d’impacts en matière de pollution de l'air, de bruit et de nuisances pour les riverains. 

22 –  JUMP’’LOG par Green Logistic

Test de palettes logistiques éco-conçues construites dans un mode «  lego » qui permet d’optimiser la totalité des flux en ligne avec les objectifs carbone 2030 mutant le support en centre de profits.

"Taxer la consommation d'énergie"

Un rapport de l'OCDE compare les taxes sur la consommation d’énergie dans 41 pays et leurs effets sur l’environnement.

Selon le rapport de l’OCDE, les gouvernements n’ont pas suffisamment recours à la fiscalité pour réduire les conséquences environnementales de la consommation d’énergie. Ils renoncent ainsi à percevoir des recettes tout en affaiblissant leurs attaques contre la principale source des émissions de gaz à effet de serre.

D'après l'OCDE, les taxes actuelles sur la consommation d’énergie sont faibles et incohérentes. La politique fiscale n’est pas efficacement mise à profit pour réduire les effets néfastes sur la santé et les émissions de gaz à effet de serre imputables à la consommation d’énergie. Les possibilités d'utiliser la fiscalité pour améliorer l’état de l’environnement et freiner le changement climatique seraient encore considérables. 

L’OCDE affirme que les taxes sur la consommation d’énergie permettraient aux pouvoirs publics d’envoyer un signal transparent et constitueraient l’un des outils les plus efficaces pour réduire les conséquences dommageables de la consommation d’énergie. Cependant, cette nouvelle analyse révèle que les taxes sur l’énergie ne sont pas à la hauteur de ses conséquences sur l’environnement, et qu’elles n’influent que de façon limitée sur les efforts visant à réduire la consommation d’énergie, à améliorer l’efficacité énergétique et à encourager l’adoption de formes d’énergie moins nocives.   

Il apparaît que les taxes sur la consommation d’énergie sont faibles en regard des coûts environnementaux de cette consommation, tant en moyenne que dans de nombreux pays. Le taux moyen effectif pondéré de taxation de tous les usages de l’énergie dans les 41 pays considérés est égal à 14,8€ par tonne de CO₂ émis par suite de la consommation d’énergie. Ce taux est très inférieur aux estimations du coût social du carbone, qui s’élève à environ 30€ par tonne. Si l’on considère, en outre, les coûts des autres effets secondaires négatifs de la consommation d’énergie, la conclusion selon laquelle les taux moyens d’imposition sont très faibles par rapport aux effets dommageables de cette consommation s’en trouve corroborée.  

Dans l’ensemble de l’économie, les pays appliquent des taux d’imposition sur l’énergie très variables, allant d’à peine plus de 0€ par tonne de CO2 à 107,3€ par tonne de CO₂, avec des écarts importants entre les combustibles, les carburants et les usages, ainsi qu’à l’intérieur des pays. 

Un rapport de l'OCDE compare les taxes sur la consommation d’énergie dans 41 pays et leurs effets sur l’environnement.

Certains des combustibles ou carburants les plus nocifs sont taxés à des taux particulièrement faibles, voire ne le sont pas du tout, ce qui leur confère une attractivité, aux yeux du consommateur final, qui s’avère injustifiable. Le charbon contribue considérablement au changement climatique et à la pollution atmosphérique locale, or c’est le combustible le moins lourdement et le moins fréquemment taxé de tous : 85% du charbon utilisé pour le chauffage et dans les procédés industriels dans les 41 pays couverts par l’analyse ne sont pas taxés, et son taux d’imposition n’atteint pas, en moyenne, 2€ par tonne de CO₂. 

À titre de comparaison, les produits pétroliers sont taxés à 49€ par tonne de CO₂ en moyenne, et ils sont en grande majorité assujettis à la fiscalité énergétique.

Taxing Energy Use 2015Les taxes sont très différentes selon les consommateurs qui doivent s’en acquitter, et les écarts ne s’expliquent pas par des différences d’impact environnemental. Elles sont beaucoup plus faibles sur les combustibles utilisés pour produire de la chaleur à usage résidentiel ou industriel et dans le secteur de l’électricité que celles qui s’appliquent dans les transports ;  elles varient aussi d’un combustible à l’autre pour le même usage. 

La moyenne simple des taux effectifs d’imposition de l’énergie consommée dans le secteur des transports se chiffre à 70€ par tonne de CO₂, contre 3€ par tonne de CO₂ dans les utilisations thermiques et industrielles ainsi que dans la production d’électricité.

Trente-neuf pays taxent le gazole utilisé pour les transports moins lourdement que l’essence, bien qu’il soit plus néfaste pour l’environnement.

OCDE : www.oecd.org/fr/fiscalite/les-taxes-sur-lenergie-saccordent-mal-avec-les-effets-sur-lenvironnement-de-la-consommation-denergie.htm

Le fret ferroviaire repart à la hausse

En chute depuis les années 2000, le trafic du fret ferroviaire a bondi de plus de 6% au premier semestre 2015. Le financement pour rénover les lignes locales s'accélère également.

Lors de la 4ème conférence pour la relance du fret ferroviaire qui s'est tenu fin septembre, le secrétaire d'Etat aux Transports s'est félicité de l'augmentation de plus de 6% du trafic en France au premier semestre 2015 par rapport au premier semestre 2014.

En 2014, le trafic du fret ferroviaire a connu une progression "légère", soit une hausse de 0,6%, alors que le trafic routier a baissé de 1,2% et celui par voie d'eau a chuté de 2%.

Pour renforcer l’attractivité du fret ferroviaire et mieux répondre aux attentes des clients, le secrétariat d'Etat a fait de l’amélioration de la qualité de service du fret ferroviaire une priorité. Alors que le niveau des péages fret est en France très inférieur à celui des autres pays européens, les évolutions tarifaires futures, appliquées par SNCF Réseau, devront être liées à l’amélioration de la qualité de service offerte aux opérateurs. Le Secrétaire d’Etat a donc lancé une concertation avec l’ensemble des entreprises ferroviaires, avec l’objectif de proposer d’ici la fin de l’année les indicateurs pertinents pour évaluer ces améliorations.

Le Secrétaire d’Etat aux Transports a également confirmé la dynamique engagée en faveur de la sauvegarde du fret territorial sur les lignes "capillaires", indispensables à la desserte locale du fret. Il a rappelé que l’Etat s’est engagé à apporter un financement de 30M€ sur 3 ans pour accompagner la mobilisation des collectivités et des acteurs économiques. Aussi, 5 lignes vont bénéficier dans les prochains mois de travaux ainsi financés, et les démarches locales permettant de sauvegarder d’autres lignes devraient prochainement aboutir.

Enfin, de nombreuses démarches ont été engagées par le secteur pour redynamiser le fret ferroviaire, à l’instar de la mobilisation des chargeurs pour développer les flux ferroviaires diffus, c'est-à-dire le transport fret à la demande.

Une étude est également en cours sur la place du "wagon isolé" (activité sur mesure pour des quantités limitées de marchandises).

La prochaine conférence pour la relance du fret ferroviaire doit se tenir en juin 2016.

Ministère chargé de l'écologie : www.developpement-durable.gouv.fr

Contactez notre équipe