Les Dossiers Thématiques> Innovation > L'innovation au cœur de la supply chain (2016) > Interview d’Évelyne RAYNAUD, Directrice du développement d’a-SIS

L'innovation au coeur de la supply chain (2016)

  INTERVIEW

‘‘L’intérêt de l’innovation réside dans son application au métier’’ E. RAYNAUD, a-SIS

Évelyne RAYNAUD, Directrice du développement d’a-SISInterview d’Évelyne RAYNAUD, Directrice du développement d’a-SIS
Réalisée le 11/03/2016 par Frédéric LEGRAS, Directeur du Portail FAQ Logistique dans le cadre du dossier thématique « L’innovation au cœur de la supply chain ».

Quelle place a-SIS accorde-t-elle à l'innovation ?

a-SIS est un éditeur à gamme étendue proposant du software et de l’intégration de technologies dans le domaine de la supply chain.

Nous sommes une marque de la division Savoye avec laquelle nous partageons un caractère très innovant. Nous avons ainsi déposé un certain nombre de brevets au fil du temps, nous participons régulièrement à des concours d'innovation, etc.

  Autres contributions

Henri BERINGER, Quintiq France
‘‘ À partir d’une plate-forme unique, Quintiq résout l’ensemble des défis de planification auxquels les clients sont confrontés ’’

Sébastien SLISKI, ZETES
‘‘Dans la supply chain, c’est la combinaison de différentes technologies qui permet d’aller chercher le maximum de productivité ’’

Jérôme BOUR, DDS Logistics
‘‘ L’innovation technique doit arriver sur le marché au moment où celui-ci est prêt à l'utiliser ’’

Michel WATERSCHOOT, Descartes
‘‘ Descartes a apporté une vision novatrice dans l’approche du monde de la logistique ’’

Thomas AMSTOUTZ, Packsize
‘‘ Packsize propose un système Packaging as a Service ’’

C'est en fait dans notre culture d’entreprise que de chercher à proposer à nos clients des innovations.

L’objectif est donc de ne pas être simplement suiveurs de tendance, mais à l’inverse proactifs en proposant des cas d'application pas encore vus ailleurs. Le tout en cherchant à mettre en place des solutions évolutives dans le temps.

Présentez-nous votre démarche.

C'est une démarche que nous avons structurée au fur et à mesure du temps.

Nous disposons d’une Direction de l’Innovation dirigée par Didier GRIS. En amont même de la R&D, sa mission est de faire de la veille sur différentes technologies qui vont pouvoir être intégrées à nos solutions. C'est ce département qui porte par exemple le socle technique de nos applications.

C'est donc un véritable laboratoire dont émergent des prototypes sur des outils dédiés aux opérations et sur des cas métiers.

Notre vision de l'innovation est en effet que son intérêt ne réside pas dans la technologie en elle-même, mais dans son application au métier. Pour y parvenir, nous considérons qu'il est nécessaire de procéder par itération, par le biais de prototypes.

Il s’agit de commencer par des cas métiers sur un périmètre restreint. Un prototype est alors réalisé et présenté à nos clients et au marché.




Justement, comment sont intégrés vos clients dans votre processus d’innovation ?

Pour mener ces sujets, nous avons effectivement l'habitude de travailler en collaboration avec nos clients.

Un certain nombre d'entre eux acceptent de tester des prototypes ou des solutions très jeunes parce qu’ils sont eux-mêmes portés par ce désir d’innovation et qu’ils souhaitent prendre de l’avance sur le marché. Ils ont conscience qu'innover impose d’utiliser des solutions qui ne sont pas encore dans des phases de maturité ou de robustesse technologique finale.

Par exemple, notre client ID Logistics a adopté le premier notre système d’hypervision a-SIS View lancé l’année dernière. En amont, un prototype démontrant la possibilité de la technologie avait été réalisé. Lorsque nous leur avons indiqué que nous allions sortir une version avec des cas métiers travaillés dans l’utilisation de l'entrepôt, ils ont été intéressés par l'idée et sont alors devenus le premier client pilote. Ils ont donc accepté le principe qu'il y ait un peu plus de tests, de travail pour bien stabiliser la solution en production.




Cela veut-il dire que les prestataires logistiques sont particulièrement favorables à l’innovation ?

Les prestataires ont souvent besoin de démontrer à leurs clients qu'ils innovent, qu'ils cherchent à optimiser leurs processus, à apporter toujours plus de la valeur ajoutée. Cela fait donc partie de la catégorie des acteurs qui disposent d'une forte sensibilité sur le sujet. 

Les secteurs du luxe sont également assez demandeurs, tout comme la cosmétique. Finalement, dans des métiers où les produits sont à haute valeur ajoutée, on retrouve cette culture de l'innovation.

Ces entreprises ont d’ailleurs elles-mêmes dans leur organisation des départements innovation et sont véritablement motrices. Elles ont conscience que 100% des nouveautés ne pourront avoir un avenir et que leur test fait partie intégrante du processus.


Vous venez d’évoquer a-SIS View, solution d’hypervision 3D, que vous nous aviez présentée en 2015. Quelles innovations avez-vous lancées depuis ?

Ces derniers mois, nous avons lancé deux nouveautés :
- une solution de mobilité entrepôt
- un système d’affichage tête haute


   > Solution de mobilité d'entrepôt

Nous avions jusqu’à présent deux solutions bien distinctes :
- une solution de radiofréquence intégrée à notre WMS avec des cinématiques métiers classiques
- et une solution vocale basée sur le moteur Vocollect que nous intégrions dans nos applications

Nous avons décidé de combiner ces deux solutions dans une nouvelle application mobile « multimodale », ce qui a donc nécessité de la réécrire complètement.

Un de nos objectifs était de la rendre compatible avec les matériels qui ont évolué, en particulier avec l’essor d’Android. C'est donc un critère que nous avons intégré dans notre cahier des charges. Elle est ainsi désormais déployable sur des matériels de type téléphone ou tablette.

Avec notre nouvelle solution de mobilité d’entrepôt, il n’est plus nécessaire pour nos clients d’acheter des terminaux « full vocal » plus coûteux. Nombre de terminaux radio fréquence du type petit pistolet savent en effet accepter un moteur vocal. 


   > Système d’affichage tête haute

Il s’agit d’une alternative à la technologie des lunettes pour laquelle nous avions réalisé deux prototypes qui nous avaient permis de constater plusieurs points faibles. Avec notre système d’affichage tête haute ces défauts sont gommés.

Notre technologie est basée sur une visière dans laquelle un petit écran est embarqué. Celui-ci est donc affiché au-dessus de l'œil de l'opérateur.

La solution est associée au système vocal dont nous sommes d’ailleurs intégrateurs. 

Cela permet de combiner des ordres par la voix à des consignes sur l’écran.


Quels sont les points forts du système d’affichage tête haute par rapport à la solution lunette ?

Les avantages sont de trois ordres :
- une meilleure qualité des informations affichée
- moins de gêne pour les utilisateurs dotés de lunettes de vue
- une sécurité plus grande pour les utilisateurs


   > Une meilleure qualité des informations affichées

Avec les lunettes, la représentation d'informations sur l'écran est beaucoup moins qualitative que celle que nous proposons.

Dans le cadre de la lunette, les caractères sont limités en taille dans la mesure où ils doivent s’afficher en transparence. C’est un point d’autant plus important que les entrepôts sont généralement assez sombres.
Cette contrainte disparaît avec notre système, notre écran étant situé au-dessus du champ de vision. La qualité de l’image est bien meilleure et il est possible d’afficher un nombre important d’informations, ce qui permet de réellement piloter l’opérateur avec des consignes, des textes, des commentaires, voir des photos des articles à prélever.

L’utilisateur a l'impression, par un jeu d'optique, que l'écran, physiquement proche de l’œil, est très grand.


   > Moins de gêne pour les utilisateurs dotés de lunettes de vue

Nous avons également pu constater qu’il était gênant pour des opérateurs déjà porteurs de lunettes d’avoir à utiliser des lunettes par-dessus leur propre paire.

Notre technologie plaçant l’écran au-dessus de l’œil, le confort d’utilisation est plus grand. 


   > Une sécurité plus grande pour les utilisateurs

Par ailleurs, dans les systèmes de lunettes, un système Bluetooth très proche du cerveau est utilisé. Un certain nombre de freins existent chez les utilisateurs par rapport à cela. Avec notre système d’affichage tête haute ce risque est supprimé.


Bio Express :

Evelyne RAYNAUD est Directrice du développement d’a-SIS en France et à l’international. Elle s’occupe également de la stratégie produit en s’appuyant sur une équipe en charge de la finalisation des nouvelles versions produit et de l’évolution de la gamme des solutions en fonction des besoins du marché et des secteurs cibles. Madame RAYNAUD est également membre du board de Direction SAVOYE.

Site Internet d’a-SIS : http://www.a-sis.fr/


Contactez notre équipe