Publications > Logiguide CGL > La gestion mutualisée des approvisionnements (GMA) fait évoluer la collaboration logistique (Volume 13 / Numéro 4)

Newsletter Logistique, Transport et Supply Chain
  Pour suivre la publication de nouveaux articles / ressources, inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter FAQ Logistique

Article extrait des Logiguides de GROUPE GCL, cabinet de conseil en logistique.

CGL

Depuis des années, les distributeurs ont amélioré leur qualité de service grâce à la mise en place de pratiques collaboratives avec leurs fournisseurs comme la gestion partagée des approvisionnements (GPA), le Cross-docking, ou le CPFR (Collaborative Planning Forecasting and Replenishment).

La réduction des coûts logistiques, l’optimisation du transport, la réduction des stocks, les impacts sur l’environnement, l’augmentation du prix des carburants, la rareté des transporteurs, etc. sont autant de nouveaux enjeux qui préoccupent les principaux acteurs de la grande distribution. À la recherche de l’efficience, de nouvelles solutions apparaissent.

Réduire les stocks et améliorer le taux de service

La GMA consiste à confier à un groupe d’industriels la gestion de l’approvisionnement vers le distributeur. Elle garde les principes de la GPA avec une collaboration étroite entre industriel et distributeur et ajoute une collaboration « multi-industriels » pour servir de façon commune le distributeur. Cette technique part du fait que le moyen idéal pour maintenir un niveau de stock bas et pour répondre à la variabilité de la demande est d’obtenir des produits plus souvent et en faibles quantités, ce qui implique une augmentation des livraisons et une baisse importante du taux de remplissage des camions.
Pour garder l’objectif de « camion complet », cher aux industriels, tout en augmentant le nombre de livraisons, il est nécessaire de partager le camion entre plusieurs fournisseurs.

Mutualiser le transport et le stockage

Certaines solutions proposent d’effectuer des tournées de chargement multipick. Elles répondent à l’objectif de mutualisation des flux de transport, mais elles impliquent une proximité géographique des centres de distribution des industriels. Pour éviter d’effectuer ces tournées de chargement, il est possible d’utiliser un prestataire logistique commun aux industriels. En plus de mutualiser le transport, cette solution permet de mutualiser le stock et sa gestion.

GMA



Garder la responsabilité de l’approvisionnement…

Chaque industriel peut effectuer sa proposition de commande et garder la responsabilité de l’approvisionnement de leurs produits en GPA. Cette GMA à quotas de répartition fixés dans un horaire établi entre les fournisseurs et les distributeurs est la plus simple à réaliser, car elle ne nécessite pas de changements logistiques et informationnels importants. Néanmoins, les contraintes de quotas de palettes par industriel dans un camion sont des freins importants à l’efficience logistique.

…Ou mutualiser l’approvisionnement

La GMA dans sa forme la plus aboutie consiste à réunir les informations nécessaires à l’approvisionnement du distributeur (stock, sorties de stock, manquants, en cours, etc.) pour tous les produits (multi-industriels) dans un même système. Le but est d’avoir une vision simple des besoins cumulés à approvisionner vers le distributeur. Un super-utilisateur valide la proposition de commande en prenant en compte les besoins prioritaires. Il n’y a donc plus de quotas de palettes par industriel.

Certains éditeurs de logiciels GPA/GMA et prestataires logistiques proposent aux industriels et aux distributeurs de remplir le rôle de super-utilisateur. Il faut noter que l’utilisation d’un tiers pose plusieurs problèmes, essentiellement liés à la concurrence (confidentialité, complexité des opérations des industriels, gestion des ruptures usines/fournisseurs, etc.).

Changer les habitudes

Outre les avantages et les inconvénients classiques de la GPA, la GMA apportent de nouvelles particularités.

   
Avantages
 
Inconvénients
         
Global   - Collaboration ECR (réponse optimale au consommateur) optimisée;
- Mise en place d’objectifs communs;
- Standardisation des processus entre organisations;
- Massification des flux;
- Prévisions et réactivité améliorées;
- Optimisation du taux de service client / couverture de stock.
  - Mise en place d’un processus d’approvisionnement complexe;
- Difficultés de mise en oeuvre;
- Augmentation des contraintes.
         
Distributeurs   - Lissage des flux des produits;
- Augmentation des fréquences de livraisons (nombre de livraisons);
- Homogénéisation des niveaux de couverture de stock;
- Baisse du coût de transport par palette.
  - Augmentation du poids des industriels dans la négociation ECR;
- Augmentation du nombre de manipulations par article : problèmes pour des SKU à faible rotation et à petits prix.
         
Industriels   - Hausse des ventes;
- Baisse des coûts de transport pour un service amélioré;
- Baisse des émissions de CO2;
- Augmentation du pouvoir des industriels dans la négociation ECR;
- Avantages concurrentiels sur les industriels n’entrant pas dans la collaboration;
- Stabilisation de la concurrence.
  - Engagement à long terme;
- Augmentation des coûts opérationnels (ex : augmentation de la préparation des cueillettes par couche et des colis et baisse du nombre de palettes homogènes,…);
- Exposition à la concurrence;
- Barrière fine entre Logistique et Commerce : attention aux ententes.

Avoir une vision globale de la chaîne logistique

Les pilotes réalisés montrent qu’il faut prioriser les objectifs et en abandonner quelques-uns (par exemple, l’optimisation du taux de préparation des cueillettes pour l’industriel ou encore la réduction du taux de chevauchement (pourcentage de SKU proposés plusieurs fois sur une période) pour le distributeur).
La GMA nécessite une maturité importante et une similitude des organisations : mêmes industries, mêmes secteurs et tailles similaires. Comme pour les cartels, il faut stabiliser la relation. C’est pourquoi la stratégie WIN/WIN Industrie/Distribution doit être respectée. Les premiers tests de GMA sont très encourageants avec des réductions de stocks importantes chez le distributeur, tout en gardant un taux de service optimal.


Groupe GCL Europe, Conseil logistique

13 avenue René Boylesve
75016 Paris
Internet : www.gclgroup.com

Contactez notre équipe