Publications > Logiguide CGL > Géocodage et applications logistiques > (Volume 12 / Numéro 3)

Newsletter Logistique, Transport et Supply Chain
  Pour suivre la publication de nouveaux articles / ressources, inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter FAQ Logistique

Article extrait des Logiguides de GROUPE GCL, cabinet de conseil en logistique.

CGL

Parmi les technologies permettant de localiser des points géographiques, le géocodage est le plus employé. Il consiste à faire correspondre des données géographiques interprétables à un endroit physique (latitude, longitude).

On peut tout aussi bien géocoder une adresse physique, des magasins, des entrepôts qu’un ordinateur par son adresse IP fixe. Généralement, le tout est effectué grâce à des outils informatiques, nommés géocodeurs, ou par mode GPS (Global Positioning System). Dans le cas des géocodeurs, une base de données et une interface d'accès sont utilisées.

Chacun d’entre nous avons déjà utilisé des cartes électroniques provenant de Google Maps, ViaMichelin, Mappy ou MapQuest afin de définir notre route. En fait, tous ces moteurs de recherche utilisent le géocodage. Les logiciels utilisés par ces moteurs sont nombreux (MapPoint, GeoConcept, …). Les navigateurs GPS dans les véhicules utilisent aussi la même technologie.

Cependant, cette utilité première n’est pas la seule et de nombreuses applications industrielles se réalisent.

Au niveau du transport, il n’y a rien de mieux pour suivre sa flotte de véhicules. À l’aide d’une interface graphique, le suivi des tournées en temps réel de ses véhicules est possible et permet d’anticiper les aléas des réseaux routiers. Le géocodage permet aussi, à l’aide d’interfaces avec d’autres applications, d’être un outil décisionnel. Les transporteurs peuvent affiner leurs offres, simuler de nouvelles tournées de livraison et suivre leur facturation au niveau du transport en temps réel.

Au niveau commercial, pour la prise de commandes, le géocodage peut servir à vérifier l’adresse des clients afin d’éviter des erreurs de saisie dans les applications de création de commandes. Par exemple, dès que la commande d’un client est entrée dans le système, l’interface informatique s’assure que l’adresse enregistrée est exacte. À cet effet, le système de prise de commandes peut envoyer une requête au service de géocodage, lequel retournera un nombre prédéterminé de correspondances. L’adresse exacte ainsi que ses coordonnées GPS peuvent être directement ajoutées au dossier du client. S’il ne trouve pas de correspondance précise, une proposition d’adresse peut être enregistrée dans le système.



De plus, le géocodage peut s’appliquer au marketing. Comment suivre ses clients? Le géocodage aide à déterminer de façon géographique les régions influentes ou à renforcer son action commerciale :

• La prise de décision marketing repose sur différentes données :
– Actuel : portefeuille client;
– Potentiel du marché;
– Cartographie du marché.

• Suite au géocodage, les données sont confrontées et relativisées.

Par ailleurs, le géocodage peut être utilisé afin de positionner des entrepôts ou des plateformes d’éclatement dans un réseau logistique : il peut permettre de déterminer un barycentre logistique afin de choisir le meilleur positionnement pour un entrepôt en comparant les volumes d’activité avec leur positionnement. Au niveau de la géolocalisation interne et externe à l’entrepôt, diverses technologies peuvent être employées, telles que le RFID (Radio Frequency Identification). Par exemple, grâce à des lecteurs RFID équipés de diverses antennes et placés dans une zone précise, il est possible d’identifier et de déterminer exactement la position d’une personne et (ou) d’un objet.

Du point de vue de la logistique opérationnelle, l’intérêt du géocodage peut s’avérer judicieux sur la gestion des contenants d’un entrepôt. En effet, si les palettes ou les bacs de préparation peuvent être localisés de cette manière, il devient un formidable outil de suivi et de simulation grâce à des applications intégrant ces données. Il peut alors déterminer les goulots d’étranglements d’un flux logistique et les capacités maximales d’une activité. De même, les outils de manutention peuvent être géolocalisés pour optimiser leurs déplacements et permettre de modifier leur affectation ou leur chemin de parcours.

Le géocodage est une technologie en pleine essor. Selon diverses entreprises spécialisées dans le conseil et la recherche au niveau des technologies, les services de géolocalisation pour mobiles pourraient doubler au cours des prochaines années. En 2009, ce marché représentait plus deux milliards de dollars (comparativement à 998,3 millions de dollars en 2008). Stéphane Gatel, Chef de projet logistique, Groupe GCL

Stéphane Gatel
Chef de projet logistique
Groupe GCL

Groupe GCL Europe, Conseil logistique

13 avenue René Boylesve
75016 Paris
Internet : www.gclgroup.com

Contactez notre équipe