Actualité > Prestataires > Viapost, filiale du groupe La Poste : résultats 2015 en forte croissance, nouvelles offres 2016 et analyse des grandes tendances logistiques

Publication de CP
Trouvez un transporteur ou un prestataire logistique
Newsletter FAQ Logistique

Viapost

08/03/2016

En 2015, Viapost, filiale du Groupe La Poste spécialisée dans la logistique du e-commerce et les solutions de transport, a enregistré une croissance de son chiffre d’affaires qui est passé de 507 à 523 millions d’euros. Viapost affiche pour 2016 de nouvelles ambitions en créant une nouvelle Business Unit entièrement dédiée au transport management. Viapost répond ainsi aux très fortes exigences du marché du e-commerce en perpétuelle mutation, comme le révèle une étude réalisée pour Viapost.



Les nouveaux modèles de commerce imposent une logistique agile et pilotée



Quelles mutations du commerce à l’horizon 2020 ?

Selon l’étude menée en décembre 2015 par Viapost avec le cabinet Copilot Partners, analysant les mutations attendues du commerce à l’horizon 2020, la progression des achats en ligne de biens devrait dépasser les 50 milliards d’euros* à l’horizon 2020 en France pour représenter plus de 10%* de la valeur des achats du commerce de détail (contre 6,9% en 2015). Au-delà d’un e-commerce « classique » d’achats en ligne et de livraison à domicile, le commerce se réinvente autour de nouveaux parcours clients et notamment du « web to store » [1] qui progresse fortement sous une double impulsion : d’une part la volonté des commerçants de créer davantage de trafic en magasin, d’autre part l’exigence de rapidité de mise à disposition des produits et d’économies sur les frais de livraison pour les consommateurs. Le « click and collect » [2] pourrait ainsi représenter 22%* des commandes web à l’horizon 2020.



2016 : nouveaux parcours clients, nouveaux flux logistiques

Le développement et l’évolution de nouveaux modèles cross canal attestent de la maturité des enseignes physiques et de leur appropriation des stratégies numériques aux différentes étapes du parcours client.

Leur stratégie s’affine, basée sur un atout majeur : leur réseau de magasins physiques.

Les acteurs de la distribution misent sur le « web to store » pour favoriser le « cross selling » [3] ou « l’up selling » [4], ils peuvent accroitre la surface virtuelle de leur magasin en proposant un large éventail de références à commander en magasin et misent sur des services innovants de livraison pour fidéliser leurs clients.

Evolution de la stratégie des commerçants brick & mortar face au commerce digital

Ces nouveaux parcours clients cross-canal impactent fortement les activités logistiques et de transport qui s’organisent autour de 5 tendances clés :

  1. La multiplication des points d’expédition fait du 1er kilomètre un enjeu majeur. Il s’agit d’arbitrer entre la satisfaction client par le gain d’agilité et la maitrise des coûts par la massification des flux.

  2. Le magasin revient au cœur des dispositifs de commerce. Utiliser comme mini hub logistique, ils peuvent répondre au besoin de rapprocher les stocks des clients finaux pour mieux diminuer les délais de livraison.

  3. Le dernier mètre devient un vecteur de différenciation. Le concept de « click to possession » [5], délai qui sépare la commande en ligne de la prise en main effective par le client, atteste de la nécessité de maitriser le dernier mètre pour en faire un argument marketing et un outil de fidélisation client.

  4. Les choix des parcours d’achat du consommateur final dicte le processus logistique. La personnalisation des prestations logistiques ne concerne plus seulement un secteur, ou un type de produit mais la prise en compte du comportement du client final afin d’en proposer un traitement différencié. La connaissance du client final et la maîtrise des données deviennent cruciales.

  5. L’optimisation logistique devient l’élément clé du cross canal. Après une étape de développement marketing de l’approche cross canal, l’organisation logistique doit être à même de consolider la viabilité économique de ces modèles.

Les 5 tendances clés du marché de la logistique et du transport

L’optimisation des nouveaux modèles cross-canal souvent freinée par les spécificités des activités Logistique BtoC et BtoRetail

Peu de commerçants ont jusqu’à présent unifié la logistique d’entrepôt BtoC et BtoR. Les flux et les process étant encore largement hétérogènes, leur intégration demeure délicate.

La 1ère étape d’optimisation recherchée est souvent celle de la réconciliation des flux de livraison des consommateurs et d’approvisionnement des magasins.

A la recherche d'un modèle optimum pour assoir les stratégies cross canal

Une logistique externalisée agile et pilotée : l’approche adéquate au service des commerçants en réponse aux exigences des consommateurs


Face aux mutations du commerce, les enjeux sont de taille pour les commerçants contraints de maintenir un équilibre délicat entre développement des ventes, satisfaction client et maitrise des coûts.
C’est la progression de la logistique BtoC, portée par les stratégies cross canal, qui dynamisera le marché des prestations logistiques dans le secteur du commerce. Le taux d’externalisation pourrait y passer de 19% en 2014 à 25% en 2020 [6].

Ce recours à l’externalisation sera motivé par la capacité d’un prestataire logistique et transport à tenir une double promesse :

  • celle d’une logistique agile, capable de s’adapter à la fois aux besoins du client commerçant (spécificité sectorielle, positionnement, choix des points d’expédition, transport sur mesure,…) ainsi qu’aux exigences du client final (parcours d’achat, ses habitudes de consommation, fidélisation…)
  • et pilotée où le logisticien assure à son client une parfaite maitrise des coûts à travers la mutualisation des flux et la massification des achats de transport.

« La prestation logistique, à la fois agile et pilotée, que nous proposons, est un équilibre entre une supply chain parfaitement adaptée aux spécificités de nos clients et à la singularité de leurs clients consommateurs, et une supply chain à coûts logistiques et transport maîtrisés » souligne Stéphane Sentis, Directeur Général de Viapost.

Déclinaison de l'approche de "logistique agile et pilotée"

Après une année 2015 en croissance, Viapost va plus loin au service de ses clients



2015, une année de croissance pour Viapost

Viapost a enregistré en 2015 une croissance de son chiffre d’affaires qui est passé de 507 millions d’euros (M€) en 2014 à 523M€ en 2015, qui se répartit entre les activités de supply chain (208M€/40%) et de transport (303M€/60%). Sur la logistique e-commerce et retail, Viapost a connu une croissance de 30% de son chiffre d’affaires qui représente désormais plus de 100 M€.

Les volumes reflètent également le dynamisme du marché du commerce connecté adressé par Viapost, avec une tendance de +20% entre 2014 et 2015, avec 23 millions d’articles préparés en BtoC pour 8 millions de colis expédiés et 71 millions d’articles préparés pour le BtoR.

Viapost assure ses prestations pour environ 200 clients : commerçants (click and mortar, pure-players) et autres entreprises, issus de secteurs variés : celui du textile et des accessoires représente le 1er secteur adressé par Viapost en logistique du commerce, avec 55% du chiffre d’affaires. Autres secteurs qui requièrent une expertise pointue en termes de logistique et transport, celui de la cosmétique, du bien-être et de la beauté, le high tech, l’équipement de la maison ou encore la presse pour qui Viapost assure l’organisation du transport depuis les imprimeries vers les différents réseaux de distribution.

Viapost compte 300 000m² d’exploitation répartis sur 20 plateformes logistiques ainsi que 7 agences transport. Entre 2014 et 2015, Viapost a agrandi d’un tiers ses surfaces avec l’ouverture de nouvelles plateformes du Nord (Dourges, Villeneuve d’Ascq), dans la région de Mâcon (Saint-Didier-sur-Chalaronne), au sud de Paris (Tigery) et récemment à Cavaillon.

Une organisation redessinée autour de 3 Business Units métiers

A l’omnicanalité du commerce, Viapost répond par une logistique connectée, agile et pilotée. Pour répondre aux besoins croissants des commerçants d’intégrer le transport à leur réflexion logistique, Viapost crée une nouvelle Business Unit dédiée 100% transport.

Viapost est à présent organisé autour de 3 Business Units :

  • Viapost Logistique Connectée, spécialiste de la logistique pour les commerçants
  • Viapost Transport Management, organisateur de transport
  • Viapost Industries, opérateur spécialisé dans le traitement industriel de colis, courrier, presse et imprimés publicitaires

« Cette focalisation des équipes permet à Viapost de proposer des solutions qui sont à la fois très pointues sur chacun des métiers et également basée sur une approche globale de la problématique de supply chain de nos clients » Stéphane Sentis, Directeur Général de Viapost.

De nouvelles offres de service innovantes en 2016



La nouvelle Business Unit Viapost Transport Management

Dans un contexte d’omnicanalité croissant, les commerçants et les entreprises ont besoin d’inscrire le transport de l’ensemble de leurs flux dans une stratégie globale efficace et au service de leurs clients. C’est la raison pour laquelle Viapost créée Viapost Transport Management, une nouvelle Business Unit dédiée 100% au transport.

Regroupant tous les actifs de l’entreprise spécialisés dans le transport, elle se compose d‘une centaine de collaborateurs acheteurs, affréteurs, gestionnaires et exploitants, ingénieurs méthode et projets ou études clients, commerciaux.

Réparties sur 7 agences transport régionales, les équipes proposent les services suivants :

  • Le conseil en organisation
  • l’optimisation du plan de transport du client, avec la solution ORTEC
  • l’achat du plan de transport, avec une équipe expérimentée d’acheteurs et d’affréteurs
  • la gestion et l’exécution du plan de transport, à l’aide d’un TMS intégré
  • Le pilotage, par du retour d’information de traçabilité en temps réel

Viapost Transport Management s’appuie sur un réseau routier extrêmement dense dont la capillarité, plus de 150 plateformes logistiques de cross-dock, est unique sur le territoire. Avec 5000 liaisons routières nationales, internationales et locales, gérées quotidiennement, et 600 partenaires transporteurs au cœur des régions, Viapost Transport Management contribue ainsi au développement économique des territoires.

Christophe Baboin, Directeur Général de Viapost Transport Management« Quels que soient leurs flux, BtoC comme BtoR, du tout petit colis au camion complet, nos clients ont un réel besoin d’appui, de conseil, aussi bien dans l’élaboration de leur schéma transport, que dans le pilotage opérationnel ou le monitoring. Nos équipes sont des professionnels du transport et nous travaillons dans un souci constant de transparence et de relation de confiance avec nos clients, que nous accompagnons dans leur stratégie supply chain. Nous leur garantissons une prestation de transport à coûts maitrisés, grâce notamment à une mutualisation des flux et une massification des achats de transport. » indique Christophe Baboin, Directeur Général de Viapost Transport Management.

Avec déjà 10M€ en new business, Viapost Transport Management ambitionne de doubler cette année le chiffre d’affaires de ses nouvelles offres.

A noter : l’engagement RSE de Viapost Transport Management s’inscrit dans le cadre des engagements du Groupe La Poste, notamment dans le champ des solutions totalement neutre en émissions de CO2. L’entreprise travaille également avec ses transporteurs partenaires sur les normes Euro des véhicules ainsi que sur les solutions alternatives au gazole (GNC-GNV et GNL). Enfin, Viapost Transport Management est doté d’un outil stratégique, tactique et opérationnel avec de fortes ambitions en matière de KMS parcourus (jusqu’a -10 %).

Maestro, offre globale de pilotage des expéditions, de la commande à la livraison

Présentée en avant-première au salon E-commerce Paris en septembre 2015, Maestro est entrée en phase de commercialisation en janvier 2016. Maestro est une offre globale de pilotage des expéditions, de la commande à la livraison, qui repose sur des outils IT innovants, une cellule d’experts transport et, en option si le commerçant le souhaite, un centre de relations clients multicanal et multilingues.

Maestro permet aux commerçants opérant sur le BtoC et le BtoR :

  • l’élaboration du schéma directeur et l’achat transport par Viapost pour le compte des commerçants
  • un suivi de la préparation des commandes et de l’état des stocks
  • le pilotage du transport et des livraisons associé à la mise en place d’un portail interactif dédié à chaque commerçant, qui monitore les expéditions multi-transporteurs et relève les éventuels incidents dont il remonte immédiatement les données 
  • l’information des consommateurs à travers des notifications personnalisables en cas d’incidents, via le centre de contacts multilingues et multi-canal de Viapost
  • la réalisation d’enquêtes par une équipe Viapost qui peut gérer les aléas éventuels de livraison jusqu’à l’indemnisation

Karine Théa, Directrice Générale de Viapost Logistique Connectée« La livraison est un maillon essentiel de la fidélisation des consommateurs. Avec Maestro, nous apportons à nos clients commerçants une visibilité totale sur leur supply chain, la possibilité de l’améliorer en continu et tous les outils pour cocooner leur consommateur, jusqu’à la prise en main du produit. Maestro fluidifie l’ensemble de la supply chain et garantit un click to possession optimal » indique Karine Théa, Directrice Générale de Viapost Logistique Connectée.

[*] Projections Copilot Partners basées sur Baromètre Fevad 2015.
[1] Web to store : comportement d’achat par lequel le consommateur effectue une recherche d’informations sur Internet avant d’aller effectuer son achat en point de vente
[2] Click and Collect : livraison en magasin de produits ou services commandés et payés en ligne
[3] Cross-selling : pratique consistant à proposer au client d'un site, intéressé par un produit, un ensemble d'autres produits complémentaires
[4] Up-selling : pratique consistant à proposer un produit ou service plus cher que celui auquel s’intéresse le prospect
[5] Click to possession : délai qui sépare la commande en ligne de la prise en main par le client
[6] Estimations Copilot Partners


A propos de Viapost

Viapost est la filiale du Groupe La Poste spécialisée dans la logistique du commerce connecté (BU Viapost Logistique Connectée) et les solutions de transport (BU Viapost Transport Management). En lien avec la stratégie marketing et les objectifs de développement des entreprises, Viapost propose du conseil en supply chain, des solutions de logistique et transport afin d’optimiser et sécuriser l’ensemble des flux, en France et en Europe. Ses offres de services s’appuient sur des systèmes d’information évolutifs, des solutions innovantes et des technologies de pointe. Ils lui font confiance : Eden Park, Envie de Fraises, Kiabi (mode, textile et accessoires), Julien Farel, Nocibé, Nuxe, Sephora, (cosmétique, bien-être et beauté), Made.com, Orange Marine, Smartbox (loisir, culture et équipement de la maison), Rue du Commerce (high-tech), Médias, presse, communication (Milan Presse, Nouvelle République, Ouest France, Propress, Publi Hebdos, Sud-Ouest, Voix du Nord).



FAQ logistique est un média relayant les actualités des secteurs transport, logistique et supply-chain. Les communiqués de presse publiés sur FAQ Logistique ne sont pas rédigés par nos équipes mais directement par les sociétés qui souhaitent les diffuser sur notre site.

FAQ logistique ne peut donc en aucun cas être considéré comme responsable de leurs contenus. Pour toute question relative à un communiqué, nous vous invitons à vous rapprocher directement de la société concernée.



Contactez notre équipe